Une brigade verte bientôt opérationnelle à Kinshasa

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, ne cache plus sa détermination à mettre fin à l’utilisation des emballages plastiques, à l’origine  de la dégradation de l’environnement,  de bouchage de caniveaux et des inondations dans la capitale.

Pour endiguer ce fléau, la commissaire générale à l’Environnement, Laetitia Bena Kabamba, a initié une brigade verte dotée de compétences d’officiers de police judiciaires qui sera bientôt déployée à travers la ville afin de faire respecter  les décisions de l’autorité urbaine.

Pour éradiquer tant soit peu ce phénomène d’emballages non biodégradables, Gentiny Ngobila, est descendu lui-même sur terrain. Pas plus tard qu’hier, il a mis la main sur un sujet congolais,  propriétaire d’une entreprise  de commercialisation  d’eau en sachet, appelé communément « eau pure« . C’est dans l’enceinte d’une concession, située à Lingwala entre l’avenue des Huileries et le Palais du peuple, que ce récalcitrant a installé  ses machines.  Une fabrique dont les conditions de production sont inappropriées  et dépourvues de toute règle d’hygiène.

En présence de la commissaire générale en charge  de l’environnement,  Laetitia Bena Kabamba, l’autorité urbaine  a ordonné que le responsable de la fabrique soit  mis à la disposition des services judiciaires pour non respect de la note circulaire portant rappel du décret relatif  à l’interdiction de la production, l’importation, la commercialisation et la vente d’eau en sachet plastique.

FST

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort