SCTP: Cacophonie au sein du Conseil d’administration

Le Conseil d’administration de la Société commerciale des Transports et des Ports (SCTP/Ex-Onatra), retire sa confiance au Directeur général, Franklin Mabaya et à son adjoint Gabin Lulendo. Dans une correspondance qu’il a adressée au ministre du Portefeuille, le Président du Conseil d’administration reconnait que cette méfiance fait « suite aux indices
suffisamment graves et concordants dans l’accomplissement de leur mandat ».

Conformément aux dispositions des articles 8 et 20 du Décret n°13/055 du 13/ 12/2013 portant statut des Mandataires publics dans les entreprises du Portefeuille de l’Etat, le Conseil d’administration prie le ministre du Portefeuille de bien vouloir se saisir de ce dossier pour des dispositions idoines, note la correspondance.


En attendant la décision de la hiérarchie, poursuit la même correspondance, « le Conseil d’administration
soumet à votre sanction, la désignation de Monsieur Martin Lukusa Cibangu, Directeur du Département du
port de Kinshasa pour assumer l’intérim au poste de directeur général et ainsi assurer la continuité de la
gestion courante des activités de la société ».

LA DIRECTION GÉNÉRALE SE DIT NON CONCERNÉE
Au niveau de la Direction générale de la SCTP, cette décision est de mauvais goût d’autant plus que les
motivations avancées par le Conseil d’administration n’ont aucun fondement. A en croire des sources
proches de la Direction générale de cette entreprise, cette décision découlant de la deuxième session extraordinaire du Conseil d’administration à laquelle le DG et son adjoint n’ont pas pris part, ne saura produire des effets escomptés.
D’autant plus que le dossier Sokin, relatif à l’acquisition des wagons en faveur de la SCTP, a été déjà résilié par le
ministre des Transports, Didier Mazenga, consécutivement à l’instruction du Directeur du cabinet du chef de l’Etat.
D’après ce qui se raconte

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter