Nord-Kivu : Une délégation de députés nationaux en mission d’information et de compassion

Une délégation de députés nationaux respectivement élus de Goma, Nyiragongo, Lubero, et Masisi, séjourne depuis le dimanche 18 avril 2021 à Goma, au Nord-Kivu. Dépechée par l’Assemblée nationale dans cette province, cette équipe parlementaire est en mission d’information et de compassion à la suite des événements qui ont eu lieu à Buhene, en territoire de Nyiragongo.

Ces élus ont entamé une série de consultations pour une cohabitaion pacifique entre les communautés du Nord-Kivu. C’est dans ce cadre que la délégation a eu hier lundi une séance de travail avec le Conseil provincial restreint de sécurité, présidé par le gouverneur de province, Carly Nzanzu Kasivita. A son arrivée à Goma, la mission parlementaire avait conféré avec l’autorité provinciale afin d’obtenir la première information.

Membre de la délégation, le député Mutiri wa Bashara, a précisé  » qu’il faut placer ce contact dans le cadre de la recherche de l’information qui va nous aider à comprendre ce qui s’est passé à Buhene,  et voir quelles recommandations formuler au Gouvernement pour que non seulement on trouve des solutions, mais également des solutions absolument durables « .

Les rencontres de la délégation parlementaire vont se poursuivre avec d’autres catégories notamment le comité urbain de sécurité ainsi qu’avec la Société civile. Il est également prévu des descentes sur le site afin de constater les dégats materiels et humains à la suite de ces échauffourées  et des  entrevues avec les familles éplorées. 

Le député Mutiri reconnait que ce qui s’est passé à Buhene est la suite des évéments de Beni. C’est dans cette optique qu’il a indiqué que  » dans les informations que nous sommes en train de recueillir, c’est de partir de cette situation pour une situation globale de la province.  Nous élus de ce peuple, nous demandons que nous puissions construire la cohésion sociale. Nous devons absolument vivre ensemble parce que nous n’avons que la RDC comme pays, nous n’avons que la province du Nord-Kivu pour vivre ensemble. Chacun doit savoir vivre avec l’autre parce que si nous ne faisons pas cela,  nous allons hypothéquer notre avenir et celui de nos enfants « .

Le mardi 13 avril dernier, les FARDC se sont affrontées à un groupe de jeunes se disant Maï-Maï à Buhene. Pour la Société civile, ces affrontements ont fait plus de trois morts.

Saisie du dossier, l’Assemblée nationale a envoyé une équipe de députés pour une mission d’information et de compassion dans toute la province du Nord-Kivu. 

 Dina BUHAKE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort