Le BIT organise une formation des formateurs des centres d’incubation sélectionnés par le PEJAB

L’Organisation internationale du travail (OIT) organise du 22 avril  au 1er mai à Kinshasa, un séminaire de formation des formateurs des centres d’incubation sélectionnés et validés  par le projet l’UCP-PEJAB en entrepreneuriat, suivant le programme mondial dans les modules pastoraux avec l’appui financier de la Banque Africaine de Développement (BAD) à l’intention de 20 jeunes venus de Kinshasa et des provinces de la RDC. 

En ouvrant cette session de formation, l’experte en développement des entreprises au PEJAB a au nom du coordonnateur de ce projet fait savoir que le souci est de matérialiser un programme du gouvernement en appuyant l’entrepreneuriat des jeunes dans le secteur de l’agriculture afin de relever les défis liés à la résilience de l’économie congolaise.

Caroline Ifemo Basele a déclaré que  ce projet a été adopté, financé et appuyé  par la BAD à hauteur de 54 millions de dollars  dédiés spécialement aux jeunes dans leur formation et leur préfinancement. A l’entendre, cette formation se fera à travers les centres d’incubation, et sera  accompagner par plusieurs autres assistances. Notamment, l’appui technique du partenaire  BIT, qui a des capacités dans la gestion de l’outil international reconnu pour la bonne gestion des centres. 

Pour cette experte du PEJAD, l’objectif poursuivi est  d’abord de renforcer les formateurs des outils acceptables pour qu’ils soient en mesure de transmettre aux jeunes les fondements du secteur de l’agriculture et aussi, pour ne plus aller demander du travail mais pour  plutôt créer des richesses,  de l’emploi à travers une création des classes moyennes. Pour clore son mot d’ouverture, Caroline Ifemo a invité les participants à s’approprier cette formation. « Je sollicite votre participation et votre appropriation pour l’avenir de notre pays, beaucoup plus de la jeunesse ».

Pour sa part, le coordonnateur national du projet d’assistance technique du bureau international du travail, au projet d’entrepreneuriat des jeunes dans l’agriculture et l’Agro business, a souligné  que le BIT a signé une convention avec le gouvernement congolais, via le  ministère de l’Agriculture à travers l’unité de coordination du projet d’entrepreneuriat des jeunes dans l’agriculture et l’Agro business (UCP-PEJAB). C’est dans ce cadre que le BIT apporte une assistance technique à ce projet du gouvernement congolais qui, en fait est un projet d’entrepreneuriat des jeunes dans l’agriculture et l’Agro business, a expliqué  Frank Muyundu Muyumba.

D’après lui, cette  assistance technique est structurée en 3 points essentiels. Il s’agit de la mise en place d’un modèle d’affaires dans le processus d’incubation, qui permettra de comprendre ce qu’est-ce  l’incubation et quel  processus  mettre en place. Le deuxième point, c’est l’amélioration de l’offre de service non financé des centres d’incubation sélectionnés.  

Concernant l’assistance technique du BIT, elle ne concerne que les 8 centres d’incubation sélectionnés à raison de 3 à Kinshasa; 2 dans le site du Haut-Katanga, 1 au Kongo central et 1 dans le  Haut Lomami. Le 3ème point de cette assistance technique est le renforcement des capacités des acteurs nationaux et aussi, des  centres d’incubation afin d’apporter une offre adaptée aux besoins de l’économie. 

Selon ce haut fonctionnaire du BIT, les centres d’incubation  constituent pratiquement la force motrice de ce projet afin d’améliorer l’offre de service non financé au travers des outils du BIT.

Ce programme de l’assistance technique va jusqu’en décembre 2022.

Mathy MUSAU 

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort