L’ambassadeur du Canada rassure Mboso de l’implication de son pays

* De son côté, le diplomate allemand promet le soutien de Berlin aux réformes en Rdc

Le président l’Assemblée nationale Christophe Mboso a échangé tour à tour hier mercredi  28 avril  avec M. Benoît-Pierre  Laramée, ambassadeur du Canada en République démocratique du Congo, celui de l’Allemagne et une délégation du Comité international de la Croix-Rouge.

Avec le diplomate canadien, les deux personnalités  ont examiné les questions liées aux valeurs que le Canada et la RDC ont en commun. Entre autres,  « des  valeurs de démocratie, de respect des droits de la personne, de l’Etat de droit, de l’égalité des genres « . Mboso et son hôte ont également abordé l’état des liens historiques  entre la RDC et le Canada qui a accompagné le pays de Félix Tshisekedi dans toutes les phases de développement.

La question de l’insécurité à l’Est du pays s’est aussi invitée dans les débats où le diplomate   canadien a rappelé la contribution canadienne à la Monusco. Notamment, avec des unités de police et des forces combattantes ainsi que les contributions financières.

Enfin, le speaker de la Chambre et l’ambassadeur Laramée ont revisité l’agenda législatif avec des discussions en profondeur sur la composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).  » Nous avons été en contact avec les organisations de la Société civile féminine que nous appuyons en RDC qui militent pour une participation plus significative des femmes dans la Commission électorale nationale indépendante « , a-t-il déclaré.

Dans le concret, le Canada entend aider le président Mboso à réussir son mandat, dans le cadre de la coopération parlementaire. Et au chapitre de l’insécurité dans l’Est du pays, le diplomate canadien a rassuré l’implication de son pays dans la résolution de cette crise sécuritaire et surtout l’importance de l’aide au développement que le Canada porte à la RDC.

Pour terminer, Benoit-Pierre Laramée a rappelé que la RDC est le 6ème pays plus grand bénéficiaire de l’aide canadienne et le 4ème en termes d’aide humanitaire.

L’Allemagne prête à soutenir le Parlement congolais

Aussitôt après les échanges avec le diplomate canadien, Christophe Mboso a reçu en audience l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne Dr Olivier Schnakenberg. Occasion pour le diplomate allemand de  faire le rapport d’une mission menée au Kasaï, il y a deux semaines, au speaker de la Chambre basse du Parlement.  » J’ai conduit cette visite au Kasaï à l’invitation de l’ONU-Femmes. Nous sommes venus expliquer les conclusions de cette mission et le président a été très intéressé et a posé des questions et je dois dire que l’équipe d’ONU-Femmes m’a beaucoup soutenu « , a expliqué le diplomate allemand au sortir de l’audience.

La situation sécuritaire a l’Est du pays au lendemain de l’investiture du premier gouvernement de l’Union sacrée de la nation, a également été abordé au cours de cette audience.

 » Après l’investiture du nouveau gouvernement, j’ai souligné et assuré le président du soutien de l’Allemagne. On est très content maintenant d’avoir ce gouvernement stable et viable qui est issu de la majorité à l’Assemblée nationale. Maintenant le mot d’ordre, c’est de vous mettre  au travail, car il y a beaucoup de choses à faire et il n’y a pas de temps à perdre. Lorsque vous vous mettrez en ordre de réformes, l’Allemagne est prête à vous soutenir « , a-t-il promis avec force exhortations.

 Et d’ajouter :  » Nous sommes déjà un grand bailleur de fonds de la RDC, nous avons déjà une coopération très étroite sur le plan économique, de la stabilisation, de l’aide humanitaire et nous allons davantage renforcer cela « , a conclu le diplomate allemand.

 plaidoyer DU CICR pour une plus grande  protection de l’emblème de la Croix-Rouge

Outre les deux diplomates, une délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), conduite par Rachel Bernhard, sa représentante en RDC, a également été reçue hier mercredi, par Christophe Mboso N’Kodia Pwanga.

Accompagnée du président de la Croix-Rouge de la RDC et du président de la Fédération, la délégation du CICR  pour mener un plaidoyer sur le besoin de protection de l’emblème de la Croix-Rouge.

 » Un dossier pour lequel nous avons engagé des discussions avec les différentes législatures, avec un résultat très positif et des engagements de travail sur ce volet du droit qui permet de protéger la Croix-Rouge et des milliers de volontaires qui travaillent dans le pays. Nous avons également échangé autour des subventions et les possibilités de support à cet organe de service public qu’est la Croix-Rouge qui déploie un travail immense dans toutes les provinces du pays « , a circonscrit Mme Bernhard.

Pour sa part,  Grégoire Mateso, président de la Croix-Rouge de la RDC a plaidé pour un projet de loi  portant protection de l’emblème de la Croix-Rouge. Car, à ses yeux, cette loi sera un signe de protection et de distinction pour les travailleurs et volontaires de l’institution en RDC. 

 » Elle permettra aussi la sécurisation de nos volontaires qui travaillent dans tous les coins et recoins de la République, sans protection « , a expliqué Grégoire Mateso.

Au cours de cet entretien, la délégation a été informée de l’engagement du  président Mboso dans le mouvement de la Croix Rouge en qualité de secouriste galonné.

 Mathy Musau

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort