La RDC en voie de se qualifier sur tapis vert, malgré son revers contre le Gabon

Les Léopards de la RDC ont encore leur chance de qualification. Du moins sur tapis vert, malgré leur défaite de 3-0 contre les Panthères du Gabon, le jeudi 25 mars dernier à Franceville, en match comptant pour la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2021.

En perspective de cette compétition africaine prévue en 2022, l’organe faitier du football du continent examine le dossier très embarrassant du milieu offensif gabonais « Guelor Kanga« . La Fédération congolaise de football association (Fecofa) attend que la Commission d’organisation de la Confédération africaine de football (CAF) rende son verdict sur cette affaire, après avoir émis des réserves pour falsification des documents.

Sur place, sur l’avenue Bosenge numéro 162, dans la commune de Ngiri-Ngiri, des sources concordantes  confirment que le joueur s’appelle Kiaku Kiaku Kiangana à l’Entente urbaine de football (EUFKIN)/Malebo au sein de la formation de l’AS Odi.

La FECOFA, sous la houlette de Constant Omari, avait, en effet, introduit une réserve à la CAF pour dénoncer l’usurpation d’identité du joueur Guelor Kanga. À en croire l’organe faitier du football congolais, l’actuel sociétaire de l’Étoile rouge de Belgrade (Division I Serbie) est né à Kinshasa, de parents congolais, sous l’identité de Kiaku Kiaku Kiangana le 1er septembre 1980 et non à Oyem, le 8 octobre 1985. En témoignent des informations retrouvées sur les documents de ses différentes licences quand il jouait encore à l’EUFKIN/Malebo. Une controverse totale, d’autant plus qu’il a changé son nom, le lieu et la date de naissance, voire les noms de parents.

Quelques personnes ont approuvé qu’elles ont vu évoluer ce natif de Kinshasa.

« J’ai vu ce petit jouer à l’EUFKIN Malebo à Ngiri-Ngiri à l’AS Odi. C’était un bon joueur. Il avait déjà plusieurs qualités. Ça ne m’étonne pas de le voir au haut niveau. Mais dire que c’est un Gabonais c’est faux. C’est un congolais car ses parents le sont », a déclaré un quinquagénaire qui a requis l’anonymat.

En RDC, la nationalité congolaise est une et exclusive. Il n’a jamais sollicité une naturalisation. C’est triste pour lui et surtout pour sa carrière en équipe nationale. Mais, c’est de bonne guerre pour nous, les Congolais. Un match se gagne même en dehors du terrain. Coup de chapeau à la FECOFA. Je reste optimiste pour la suite des événements« , a réagi un entraîneur de première division, qui a requis l’anonymat.

Dans la même optique, Christian que nous avons rencontré a laissé entendre que ce sont les responsables de l’une des équipes du Gabon, de mèche avec certains responsables de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) qui ont aidé le vrai faux Guelor Kanga à user de la ruse pour obtenir ces documents falsifiés.

Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort