La Chine a accompli des miracles verts grâce aux efforts continus

La Chine représente 25% des nouvelles superficies couvertes par les arbres dans le monde durant les 20 dernières années. Elle est arrivée à la première place mondiale dans les efforts de reboisement.

Cette année marque le 40e anniversaire de la campagne volontaire de plantation d’arbres. Cette campagne a mobilisé les gouvernements de tous les niveaux et dans les villes et les campagnes. Le taux de couverture forestière a atteint actuellement 23,04%, contre 12% dans les années 1980.

Dans le comté autonome li de Changjiang de la province insulaire de Hainan, à partir de 1992, Tao Fengjiao et d’autres pêcheuses ont cultivé 5,88 millions d’arbres sur les sables mouvants et ont reboisé 33 800 mu de terres (2 253 hectares) pendant presque 30 ans. Par conséquent, l’île de Hainan a complètement changé la donne.

Dans la forêt artificielle de Saihanba de la province du Hebei, 3 générations de producteurs ont reboisé 1,12 million de mu de friches (74 667 hectares). Aux montagnes du Grand Khingan de la région autonome de Mongolie intérieure, 16 000 producteurs forestiers, qui étaient autrefois bûcherons, sont devenus « gardes de forêts » qui protègent les forêts. Dans d’autres villes chinoises, comme la ville de Yulin de la province du Shaanxi, la ville de Youyu de la province du Shanxi et la ville de Minqin de la province du Gansu, de plus en plus de forêts sont créées, et de plus en plus de végétations mieux protégées. « La Grande Muraille verte », le projet de plantation d’arbres pour améliorer l’environnement au nord-ouest du pays, s’étend sur le vaste territoire chinois.

Les Chinois n’ont cessé d’approfondir leurs connaissances sur la nature, à commencer par la recherche permanente de plants adaptés aux conditions locales. Ensuite, il faut protéger les arbres du mauvais temps et changer les concepts traditionnels d’exploitation. Il faut aussi prendre soin de plants tout au long de leur croissance.

Pour bien comprendre et gérer la relation entre le développement économique et la protection de l’environnement, la Chine s’est rendu compte qu’il fallait ni développer l’économie au détriment de l’environnement, ni ralentir le développement économique de peur de pollution. La plantation d’arbre permet non seulement de reboiser les terres, mais aussi d’améliorer le bien-être de la population.

De nombreux producteurs forestiers et agricoles et pasteurs ont pu améliorer leur qualité de la vie avec un revenu stable grâce à la réduction de la pauvreté par le développement des industries locales et la préservation écologique. Le tourisme écologique au désert Kubuqi attire de nombreux touristes. Les filières de l’écologie florissantes génèrent des gains économiques considérables. Dans la forêt de Saihanba, « les sables jaunes cachaient le ciel et les oiseaux ne pouvaient même pas trouver un seul arbre pour se reposer » dans le passé. Mais aujourd’hui, les forêts sont immenses et les touristes sont nombreux. Les filières de l’écologie comme le reboisement et le tourisme forestier ont aidé 40 000 personnes à s’enrichir.

Les progrès remarquables de la Chine en matière de reboisement et le miracle de développement économique et social montrent que, conformément au concept de développement vert, la préservation écologique, la protection de l’environnement, le développement économique et l’amélioration du bien-être de la population sont interconnectés et complémentaires l’un de l’autre.

LA PROMOTION D’UNE COEXISTENCE HARMONIEUE ENTRE L’HOMME ET LA NATURE

« Réaliser de nouveaux progrès en matière de construction de civilisation écologique » est l’un des objectifs principaux de développement économique et social de la période du 14ème plan quinquennal (2021-2025). Le 14ème plan quinquennal s’est fixé comme l’objectif une réduction de la consommation d’énergie par unité de PIB et une réduction des émissions de CO2 par unité de PIB de 13,5% et 18%, respectivement. L’émission totale de principaux polluants doit continuer à baisser. Le taux de couverture forestière doit atteindre 24,1%.

Les objectifs spécifiques ont indiqué la direction à suivre pour une modernisation qui promeut la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature. Avec une plus grande détermination et les efforts inlassables, la Chine sera plus belle et apportera plus de bénéfices à sa population.

Yin Shuanghong, journaliste au Quotidien du Peuple

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort