François Muamba: »Nous avons quitté le terrain des promesses »

François Muamba Tshishimbi,  coordonnateur du Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS), a lancé hier mercredi 28 avril, les travaux de l’atelier de validation des engagements du Chef de l’Etat, contenus dans le programme du Gouvernement dévoilé le lundi 26 avril.

Le but de cet atelier, fait savoir le coordonnateur du CPVS, « c’est de pouvoir faire un rapport au chef de l’Etat devant lui permettre d’avoir une idée sur ce qu’il a fait, ce qui a été bien fait, ce qui a été mal fait« . Ce qui pousse François Muamba à dire que  le rapport qui sortira de l’atelier aura indiqué au Président de la République, à la Nation et aux partenaires extérieurs  ce qui s’est passé exactement.

Au terme de cet atelier de deux jours (28 – 29 avril), les secrétaires généraux, les directeurs généraux, les chefs d’entreprises publiques, les points focaux des ministères, les délégués des services publics ceux du comité de pilotage du CPVS et la société civile vont formuler des recommandations sur la collecte des données réalisée en amont en vue de l’élaboration des états des lieux. Une réunion organisée grâce notamment au concours technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’assistance en personnes-ressources assurée par la Coopération britannique.

Le coordonnateur du CPVS dit être bien conscient que d’aucuns pourraient être tentés de penser que ce travail serait dépassé,  car ayant porté sur des constats établis notamment sur la mise en œuvre du programme du Gouvernement précédent en lien avec l’exécution de la loi des finances 2020. Dans ses explications à l’assistance au Salon Congo du Pullman Hôtel, François Muamba explique que « dès lors que les engagements du Président de la République portent sur l’ensemble du quinquennat, il faut noter qu’ils étaient repris, enrichis et priorisés dans le programme du Gouvernement Sama Lukonde« .

Pour lui, le présent exercice est donc mené « à un moment charnière au cours duquel le CPVS va, en sa mission de suivi-évaluation, pouvoir apporter au nouveau Gouvernement des éléments qui lui permettent de mesurer le chemin parcouru pour mieux appréhender l’étendue de l’effort qui reste à accomplir dans la mise en œuvre des engagements du Président de la République durant les deux dernières années de son mandat« . Il apaise ainsi les doutes éventuels « car il devrait être d’autant plus aisé que le CPVS a contribué à la prise en compte des engagements du chef de l’Etat dans l’élaboration du projet dudit programme« .    

QUITTER LE TERRAIN DES PROMESSES

« Nous sommes un service spécialisé mis en place par le chef de l’Etat qui a pris des engagements vis-à-vis de la Nation pour son quinquennat« . A ce titre, nous nous avons quitté le terrain où on fait des promesses et après chacun rentre chez lui et rien ne se fait« , postule François Muamba.

Avec le CPDS, croit-il, le Président de la République s’est doté d’un outil lui permettant de suivre tout ce qu’il a pris comme engagement, établir l’état des lieux c’est-à-dire faire une évaluation pour savoir où  on en est.

« Tout le monde dit, par exemple, qu’il ne s’est rien passé durant deux ans. Il ne suffit pas seulement de dire qu’il ne s’est rien passé. Nous, nous allons donner des indications très précises mesurées et assorties de recommandations pour que ce que le Président a pris comme engagement puisse être exécuté d’ici à la fin de son quinquennat« .

Ce qu’il faut savoir, estime François Muamba.  » C’est  que les engagements du Président de la République ont été pris pour le quinquennat. Le nouveau Gouvernement dirigé par Sama Lukonde, qui vient d’arriver, a pour mission de finaliser ces choses.  Mais pour y parvenir,  il faut savoir qu’est-ce qui a été fait et qu’est-ce qui ne l’a pas été« . De la sorte, le CPVS promet de mettre à la disposition du chef de l’Exécutif national, au terme de cet atelier, des indications « pour qu’il puisse mesurer les efforts qui restent à accomplir pour que dans les deux années qui viennent, les Congolais puissent avoir des résultats qui correspondent à leurs aspirations parce que les engagements du Chef de l’Etat ne sont pas pris par pour lui-même, mais pour les Congolais en général« .

On rappelle que le 23 novembre 2020, à la toute première réunion de CPVS depuis sa mise en place par le chef de l’Etat au mois de mars 2020, François Muamba avait  présenté aux participants les différents points focaux désignés par sa structure. Ces points focaux constituent, en effet, les ponts entre cette structure de la Présidence de la République et les  différents ministères pour une bonne interaction, a indiqué le Coordonnateur du CPVS. « Dans mon entendement, les points focaux désignés sont des cadres qui seront pour le CPVS des portes d’entrée pour faciliter la collecte des données en vue de l’élaboration des états des lieux dans un premier temps. Ensuite, l’évaluation de la mise en œuvre des engagements du Gouvernement », a-t-il expliqué.

Le CPVS est un organe technique spécialisé de la présidence dont la mission principale est de suivre et évaluer la mise en œuvre des engagements du Président de la République repris dans le programme commun du Gouvernement.

Rachidi MABANDU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort