Des députés Udps pour le décompte du mandat de Fatshi à compter de l’investiture du Gouvernement Sama »

Réunis dans un petit groupe, quelques députés de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), avec à leur tête Victor Wakwenda, Président de la Convention Démocratique du Parti (CDP), ont, hier jeudi 15 avril 2021, déposé une proposition, au bureau de la chambre basse du Parlement, sollicitant que le mandat du Président de la République ne prenne cours qu’à partir de l’investiture du gouvernement dirigé par Jean Michel Sama Lukonde.

 » J’avais annoncé que nous saisirons le groupe parlementaire de l’UDPS et Alliés, pour qu’il puisse endosser l’initiative de la procédure de légiférer sur notre proposition ou équation, du premier mandat de Félix Tshisekedi égale nouvelle législature du Parlement en RDC. Voilà l’objet de la lettre. Donc nous demandons à l’Assemblée nationale et aux honorables députés nationaux de confirmer ce qu’ils ont posé à l’acte selon l’article 114 de la Constitution, de le confirmer par une loi, une motion ou résolution selon le cas. Mais nous, nous pensons que ce sera une résolution », a déclaré Victor Wakwenda.
« Je l’avais dit et je le dis que le président de la République avait pris le peuple à témoin que le travail a commencé, mais le peuple congolais se demandait, ça signifie que depuis 2019 jusqu’à fin 2020 il ne travaillait pas ? Nous aidons le peuple congolais à répondre à cette question grâce à l’analyse politique et historique de tous les actes qui ont été posés depuis le discours du chef de l’État du 23 octobre 2020 ».
A en croire Victor Wakwenda, les deux premières années de Félix Tshisekedi au pouvoir sont à mettre à l’actif de la coalition FCC-CACH.
Une démarche du reste soutenue par les militants du parti présidentiel qui ont marqué leur présence lors du dépôt de cette proposition. A souligner que, légalement, le mandat de l’actuel Président de la République prend fin en 2023. Et quelques organisations de la société civile ainsi que plusieurs états-majors des partis politiques insistent déjà sur le respect du délai de l’organisation des élections, tel que prévu par la Constitution.
Eric WEMBA

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort