Covid-19: début de vaccination timide au Centre Vijana

La campagne de vaccination contre le coronavirus a débuté hier lundi 19 avril dans quatre provinces de la RDC. A Kinshasa, peu de gens ont répondu à l’appel des autorités politiques et sanitaires.

Au centre de santé et de référence Vijana, dans la commune de Lingwala, l’affluence était très faible hier lundi dans ce site retenu parmi les sites pour la vaccination contre le coronavirus. C’est à peine qu’on voyait les pas hésitants de quelques volontaires qui venaient se renseigner sous la pluie.

Sur place les corps médicaux (médecins et infirmières) ont commencé par l’enregistrement de potentiels candidats. Ces derniers ont reçu un document dans lequel ils reconnaissent avoir accepté volontiers l’administration des doses vaccinales. Et après avoir été vaccinés, une carte leur a été remise. Enfin, un système de suivi a été mis sur place pour observer la réaction de l’organisme par rapport à la dose.

« Le vaccin est un moyen sûr pour arrêter la chaîne de contagion contre le coronavirus, sinon endiguer cette maladie. Personne ne m’a forcé. J’ai suivi dans des médias que la vaccination devait commencer ce lundi 19 avril. Je n’ai ressenti aucun effet secondaire après une observation de quelques minutes. J’invite donc la population à venir se faire vacciner. Il faut éviter de se fier aux racontars« , a affirmé Chantal, commerçante au marché Zigida.

Un quinquagénaire, rencontré dans l’enceinte de ce centre se dit confiant convaincu qu’AstraZeneca a été testé plusieurs fois et que le ministre sortant de la Santé, Eteni Longondo, a personnellement reçu le vaccin.

« AstraZeneca a été testé plusieurs fois. Les effets secondaires étaient visibles dans le chef des patients de certains pays. Ici, c’est une autre réalité. Il faut mettre de côté cette idée de voir souvent les choses d’un mauvais œil, comme c’est le cas au Congo. Je me suis vacciné en bonne et due forme. En plus, le ministre a prêché par l’exemple« , a-t-il indiqué.

La RDC a réceptionné le 2 mars dernier un premier lot de 1.700.000 de doses de vaccins de la firme Astra Zeneca (AZD 12222) dans le cadre du programme COVAX, l’initiative mondiale visant à garantir un accès rapide et équitable aux vaccins contre la COVID-19 à tous les pays, quel que soit leur niveau de revenu.

Un deuxième lot de 4 millions 300 milles doses de vaccins est attendu dans les prochains jours pour couvrir les 20% de la population ciblée d’ici à fin 2021.

11 SITES RETENUS

La cérémonie de lancement de vaccination s’est déroulée aux Cliniques universitaires de Kinshasa (CUK).

11 sites ont été identifiés dans la capitale pour cette première phase. Outre les Cliniques Universitaires de Kinshasa, il y a la Clinique Ngaliema, le Centre Médical de Kinshasa (CMK), le Centre hospitalier Monkole dans la commune de Mont-Ngafula, l’hôpital Sino-congolais à N’Djili, le Centre de Santé et de Référence Vijana (Lingwala), l’hôpital Saint Joseph (Limete), le Centre Médical Diamant, HJ Hôpital, Médecin des Nuits et l’Hôpital des Nations Unies.

Quatre provinces les plus touchées sont concernées par cette campagne de vaccination: Kinshasa, Haut-Katanga, Nord-Kivu et Kongo Central.

Le couvre-feu dans certaines provinces a été levé, mais dans les autres, il a été décalé de 22 heures à 4 heures du matin et non plus de 21heures à 5 heures.

Gloire BATOMENE

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort