après l’imbroglio du week-end, L’opinion s’interroge

Qui de Katumbi ou de Muzito est le nouveau Coordonnateur de Lamuka?

Le président d’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, a annoncé avoir pris ses fonctions de coordonnateur de Lamuka le samedi 10 avril. L’ancien gouverneur de l’ex-Katanga succède à Martin Fayulu dont le mandat de six mois venait d’expirer.

Quoique la passation de pouvoir n’ait pas été organisée entre le Coordonnateur sortant et lui, suite sans doute, aux divergences nées depuis l’adhésion du duo Katumbi-Bemba à l’Union Sacrée du Président de la République Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi avait déjà fait savoir dans un communiqué quelques heures plus tôt ce même samedi que « la passation de pouvoirs est automatique et n’est pas sujette à une cérémonie officielle ». Et ainsi « conformément au calendrier de rotation fixé par le communiqué final du présidium de Lamuka du 11 octobre 2020, il (Moïse Katumbi) prend la coordination de cette plateforme à partir du samedi 10 avril 2021. Le Président du parti politique Ensemble pour la République succède ainsi à Martin Fayulu dont le mandat de six mois vient d’expirer.
Dans son message de félicitations, Jean Pierre Bemba, Président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), a rassuré le nouveau Coordonnateur de son soutien, avant de l’encourager à travailler pour la concrétisation de l’objectif assigné à leur organisation. « Je vous exhorte à poursuivre la mission que nous nous sommes assignée avec votre détermination et clairvoyance habituelles. Je puis vous assurer de mon entier accompagnement », a-t-il écrit. Le Chairman du MLC se montre confiant quant au mandat du leader d’Ensemble pour la République: « Je ne doute pas un seul instant que votre mandat sera consacré à la poursuite des actions dans l’intérêt du peuple congolais ».
Selon le calendrier de coordination initialement établi par les quatre leaders de Lamuka, après six mois, Jean-Pierre Bemba succédera à Moïse Katumbi.
Cependant, c’était sans compter avec le tandem Fayulu-Muzito qui ne voyait pas les choses de la même façon.
Le même samedi à Kinshasa, Martin Fayulu dont le mandat arrivait à échéance le 10 avril, a passé le pouvoir à Adolphe Muzito. Selon le leader de l’Ecidé, Katumbi et Bemba s’étaient auto-exclus de la plateforme en adhérant à l’Union Sacrée dont le chef de l’Etat Félix Tshisekedi est l’autorité morale. Pour Martin Fayulu, ce dernier, le président d’Ensemble pour la République ne peut plus en assurer la présidence tournante. Car, « il est actuellement à l’Union sacrée et ne peut pas être membre de Lamuka ». Ceci expliquant cela, Fayulu a déclaré vendredi 9 avril, au cours d’une conférence de presse à Kinshasa, que sous sa coordination, le duo Katumbi-Bemba n’avait plus fait acte de présence aux réunions de la Plateforme où les deux étaient régulièrement invités, ni même daigner déléguer leurs représentants.
Face à cet imbroglio, l’opinion s’interroge: Qui de Moïse Katumbi ou d’Adolphe Muzito, est effectivement le nouveau Coordonnateur de Lamuka? Le tandem Katumbi-Bemba ne devrait-il pas tirer toutes les conséquences de leur adhésion à l’Union sacrée de la Nation? Doit-on, désormais, considérer que Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba sont ne même temps au pouvoir et dans l’opposition? Autant de questions que nombre de Congolais se sont posées le week-end dernier.
Malgré la situation confuse qui attend d’être tirée au clair, le tandem Muzito-Fayulu promet de présenter une réforme de la loi sur l’identification et l’enrôlement des électeurs et prépare aussi un projet de calendrier pour des élections en 2023.
Didier KEBONGO

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort