« Adolphe Muzito est le seul Coordonnateur en exercice de Lamuka ! », clame Devos Kitoko

* Cette plateforme confirme sa marche pacifique de ce 24 avril contre les massacres de l’Est

Qu’on l’entende une bonne fois pour toutes : C’est le Premier ministre honoraire, Adolphe Muzito  qui est le seul Coordonnateur en exercice de LAMUKA »,  clame le Secrétaire général (SG) d’ECIDE Devos Kitoko.

Opposé à tout bicephalisme, il rejette le choix porté sur Moïse Katumbi par Jean-Pierre Bemba, privilégiant plutôt le camp de Martin Fayulu Madidi.

Tirant les leçons de la dernière évolution politique, le Secrétaire général d’Ecidé se veut formel : « C’est contraire aux prescrits de la Charte de Lamuka. Le fait que les deux leaders ont violé cette charte  en allant adhérer à l’Union sacrée de la Nation du Président Félix Tshisekedi et en entrant au gouvernement.  Ils se sont,  dès lors, disqualifiés. Il n’y a pas débat ».                     « On ne peut pas se servir de  LAMUKA comme un pneu de réserve ou une salle d’attente, comme le font Moïse Katumbi Chapwe et  Jean-Pierre Bemba« , fustige Devos Kitoko.

Aux dires du SG d’Ecidé, LAMUKA est une affaire du peuple congolais et non de quelques leaders  qui se sont auto-exclus,  en choisissant en toute responsabilité une voie politique opposée.

Devos Kitoko explique, par ailleurs, que sur le plan juridique, LAMUKA n’a pas encore une personnalité civile. Mais,  il a par contre, fait déjà notarier ses Statuts. Ce qui le place sur la route pour disposer d’un statut juridique comme regroupement politique. « C’est ce LAMUKA-là qui se présentera aux élections de 2023, à tous les niveaux« , martèle Devos Kitoko.

LA MARCHE DE CE SAMEDI CONFIRMEE

Pour sa part, Prince Epenge, l’un des communicateurs de LAMUKA, a confirmé la marche pacifique de solidarité avec les compatriotes de l’Est prévue ce samedi 24 avril, jour de commémoration du lancement de la démocratisation par le Maréchal Mobutu Sese Seko, Président du Zaïre. La marche partira de  » Place Pascal  » à Masina pour chuter  sur le Boulevard  » Triomphal« .

Epenge assure que le gouverneur de Kinshasa est déjà saisi pour information depuis le 17avril. Il rappelle que, pour les manifestations publiques, la Constitution a prévu le régime d’information et non d’autorisation. Dès que les organisateurs l’ont saisi par écrit, l’autorité publique concernée prend des dispositions pour sécuriser la manifestation, fait remarquer Devos Kitoko.

Par cet acte, LAMUKA tient à montrer aux populations de l’Est qu’il est de cœur avec eux, avec leur souffrance. Autrefois, Fayulu Madidi avait fait un long périple dans l’Est de la RDC jusque dans la région de Beni où il avait vu, de visu, comment les islamistes ougandais des ADF étaient en train de se livrer à la transplantation des étrangers dans cette zone où ils chassent les autochtones par leur campagne de terreur.               Le samedi lors de la marche pacifique, Martin Fayulu Madidi et Adophe Muzito seront en tête de la colonne comme d’habitude.  Les Congolais l’ont peut-être vite oublié, le 24 avril est une date inoubliable où les Congolais alors Zaïrois sont brusquement passés de la dictature à la démocratie. Une riche expérience politique qui a le mérite de faire qu’aucun autre régime ne puisse singer ce que les Zaïrois ont politiquement enduré des années durant dans le contexte de la guerre froide.

       KANDOLO M.

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort