Adèle Kayinda, 24 ans d’expérience ininterrompue dans l’arène politique

Mme Adèle Kayinda, figure bien connue de la scène politique de l’Après-Mobutu, fait partie des 27% de femmes, membres du Gouvernement Sama Lukonde, rendu public le lundi 12 avril courant.

Loin d’être une novice, cette élue de Sandoa, dans la province du Lualaba charrie une expérience ininterrompue de 24 ans dans l’arène politique congolaise. Portrait.

Issue de la famille royale Tshokwe, Adèle Kayinda Mahina est née à Kasenga le 11 avril 1970. Heureuse mère de 4 enfants, elle est originaire de la localité Mwatshisenge, à Sandoa, dans le Lualaba, une province issue du Katanga démembré.

Apres les études secondaires, la désormais  ministre d’Etat et ministre du Portefeuille, a suivi régulièrement un cursus universitaire en Sciences sociales, sanctionné par un diplôme de licence en sociologie industrielle, avec la mention distinction. Ses connaissances accumulées dans cette filière académique expliquent  son intérêt, sa dévotion pour la promotion et le développement de l’homme en général et de la femme en particulier.

Avant d’embrasser l’univers politique, juste après ses études universitaires, Adèle Kayinda a travaillé dans le secteur privé. Respectivement comme stagiaire à l’ex-INSS, chef du personnel à la Menuiserie Ebénisterie de « Lubum-Meuble »  et cadre au sein de l’entreprise minière Kisenge Manganese.

24 ans de carrière politique, Mme Adèle Kayinda charrie vingt et un ans d’expérience parlementaire en tant que députée nationale.

Elle a commencé son parcours politique en 1997. De 2000 à 2003, Adèle Kayinda a été députée nationale (Assemblée constituante et législative-Parlement de Transition). De 2003 à 2006, elle a été députée nationale à l’Assemblée nationale issue de l’Accord global et inclusif de Sun-City.

Depuis 2006, elle est à l’hémicycle du Palais du peuple comme  députée nationale et représentante de la circonscription électorale de Sandoa dans la province du Lualaba. Elle a été doyenne des députés nationaux avec 5 mandats dont 2 fois par cooptation et 3 fois par élection.

Modèle de leadership féminin, Adèle Kayinda a été la première femme à se faire élire dans la province du Lualaba avec une majorité écrasante. Une élection qui a impacté les femmes des contrées avoisinantes qui, à ce jour, comptent également des représentants femmes à la Représentation nationale.

Cette  influence s’est étendue même au niveau national. Par son savoir-faire et son savoir-être, Adèle Kayinda a suscité en d’autres femmes à travers le pays, l’intérêt, mieux le goût de la politique. Sa marque de fabrique est sa capacité de mobiliser les masses.

Adèle Kayinda est surtout connue pour sa participation dans plusieurs commissions et sous commissions au niveau de l’Assemblée nationale. Une participation non des moindres au regard de l’expertise qu’elle incarne.

A son actif comme députée nationale, on retiendra la question orale avec débat initiée en 2009 adressée au ministre de l’Economie nationale et commerce au sujet de la non-application de la loi portant réglementation du petit commerce en RDC.

Il faudrait aussi citer la contribution d’Adèle Kayinda aux lois essentielles qui ont conduit aux élections de 2006, en tant que présidente de la sous-commission PAJ et sa contribution en tant que parlementaire à l’examen et adoption de toutes les lois depuis 2000.

Elle a été membre de la commission spéciale chargée de l’élaboration du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale de différentes législatures. Elle a aussi été rapporteur de la commission Femme, Famille et Enfant.

Membre de la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ). Mme Adèle a présidé la sous-commission Justice et bonne gouvernance. L’actuelle ministre du Portefeuille a aussi été présidente du Réseau parlementaire Genre et parité et présidente du Caucus des femmes parlementaires. Elle était jusqu’à sa nomination présidente du groupe, parlementaire AFDC-A à l’Assemblée nationale et membre permanente de la commission PAJ.

Du point de vue spirituel, Adèle Kayinda est une fervente chrétienne, née de nouveau par le baptême, vivant des valeurs chrétiennes et manifestant des fruits du Saint Esprit tels qu’écrits dans Galates 5 ; 22. Elle est diaconesse et intercesseuse à la PIPKIN, à la cathédrale du Cinquantenaire

Tout bien considéré, Adèle Kayinda est l’une de ces rares femmes qui se démarquent sur la scène politique congolaise. Travailleuse, elle gère son temps à la minute, sans rien laisser au hasard, convaincue que le succès et la victoire se préparent dans le travail.

Orly-Darel NGIAMBUKULU

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur Twitter
eskort eskişehir - adana eskort - escort - izmit eskort - mersin eskort